Accueil ATTITUDE |Messieurs| Fête des pères : les hommes ont-ils perdu la bataille de...

    |Messieurs| Fête des pères : les hommes ont-ils perdu la bataille de l’émancipation et de la responsabilité ? 

    224
    0
    PARTAGER
    Fête des pères
    Fête des pères

    La nouvelle génération d’hommes est-elle consciente de l’évolution fulgurante des mentalités féminines de notre époque ? De la transformation du rôle de la femme, de sa place dans la société ainsi que dans son foyer ? De l’indépendance et l’autonomie financière dont elles jouissent de nos jours ?

    C’est fou comme la femme a pris autant de valeur en quelques années seulement lorsqu’on sait qu’un siècle s’est écoulé après l’instauration du suffrage universel masculin, en 1848. C’est bien en 1945 que les femmes deviennent en France  » électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Malgré un siècle de retard dans la prise en main de leur rôle social, les femmes sont parvenues à s’imposer dans de grandes institutions et débats humanitaires de ce monde. Ainsi que dans son foyer où elles portent une plus grande responsabilité dans la bonne tenue de la maison, la santé (fibre maternelle beaucoup plus forte) et l’éducation des enfants.

    Aujourd’hui, non seulement elles se détachent de plus en plus de la « tutelle » masculine, mais elles parviennent à force de travail et d’engagement à répondre à leurs propres besoins primaires, à occuper des postes à responsabilité tout en conciliant une vie personnelle (familiale) bien rythmée. Tout en gardant ce dynamisme et engagement dans leur propre réussite sociale. Les boards sont bourrés de femmes d’excellence qui entreprennent et développent des business fleurissant. Malgré la charge lourde qui pèse, elles parviennent à rester les héroïnes de leurs communautés.  Ce qui me fascine le plus dans la femme « nouvelle-génération » est que tout ceci a été fait dans le respect du sexe opposé et de la place du « chef ». Non, selon moi le féminisme ne revendique pas la place de l’homme, mais tant à une considération pleine, sincère et consciente de la valeur et l’opinion de la femme en tant qu’être humain.

    Fête des pères : Les hommes devraient-ils devenir des féministes ?

    Au vu de ces transformations au fil du temps, on se demande si les hommes vivront eux aussi un jour, cette transformation dans leur mentalité, pour matcher le nouveau mindset féminin de la génération actuelle ou du moins, proposer une nouvelle façon de « co-habiter ».

    Le second aspect assez déroutant dans le rapport homme-femme de cette nouvelle génération est le bébé-isme dans lequel les hommes évoluent. La majorité restent des bébés-hommes qui, à plus de 30 ans, ne savent toujours pas ce que veut dire « être un homme ». Très peu se soucient de la responsabilité familiale dont ils ont la charge (famille de naissance) et pire encore, certains vivent encore chez leurs parents. Ces hommes ont un retard dans leur développement personnel. La raison ? Certainement parce qu’ils en sont encore à l’étape d’apprendre à faire leur lit, qui sait ?

    À quel moment est-ce que les hommes ont-ils perdu la bataille de l’émancipation et de la responsabilité ?

    Cela me ramène au film de Nancy Meyers, « Le nouveau Stagiaire », dans lequel Anne Hathaway dans le rôle de Jules, soulève une question qui m’a subjugué par son réalisme : « Comment en une seule génération, les hommes sont-ils passés de mecs comme Jack Nicholson et Harrison Ford à des jeunes hommes qui ne savent pas parler aux femmes, ne savent pas s’habiller, ne savent pas trouver de logement.« 

    Ce passage m’a poussé à me demander _Quelle est aujourd’hui la réelle valeur ajoutée d’un homme dans son rôle à l’égard d’une femme?

    Jusqu’à quand les femmes devront rester de « bonne figure » pendant que les hommes passent leur temps devant à jouer à la PlayStation ?

    Ajouter à tout ceci, nous n’oublierons pas ceux qui deviennent père trop tôt, trop vite. Avant même d’être sorti de l’état de puberté, ils sont déjà parents.

    À l’occasion de la fête des Pères, j’ai tenu à m’adresser aux hommes qui sont devenus des pères, mais qui restent des hommes. Des hommes à qui l’avenir à confier une responsabilité, un être précieux pour qui il faudra en être un exemple. À la fois pour assurer la longévité de sa famille, l’épanouissement de celle qui vous a rendu père, mais aussi pour l’équilibre d’un foyer sain, qui ne manque de rien.

    Je fais confiance en votre éducation qui prendra le dessus lorsqu’un doute se posera dans votre esprit, en votre maturité qui se développera aussi vite que l’éclair lorsque le danger du manquement frappera à votre porte. Après tout, c’est de votre responsabilité, car vous êtes les leaders de cette société alors vous n’avez pas vraiment votre mot à dire. Vivement que vous soyez enfin des adultes !

    PARTAGER
    Passionnée par le développement de la femme et ouverte sur le monde, je poursuis un objectif simple : vivre une vie dont les lignes auront été tracées par mes soins et les lois du ciel. L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en diffusant de l'amour les uns aux autres, nous parviendrons à nous accepter. Ce magazine me donne l'opportunité de nous faire grandir et nous surpasser, avec ambition et distinction.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici