PARTAGER
Ayite Maureen
Ayite Maureen
Nous la connaissons pour être la fondatrice de la très célèbre marque de vêtement « Nana Wax », mais connaissez-vous vraiment Maureen Ayité ? Quel est son parcours?  Comment est-elle devenue en quelques années l’une des entrepreneures les plus influentes de l’Afrique de l’Ouest ? 

À l’aube de son passage dans la capitale française, nous avons tenté de dresser le portrait d’une femme à la fois discrète, mais très présente sur les réseaux sociaux. Maureen Ayité sera présente lors de la prochaine conférence dInvestir Au Pays à Paris, le 08 octobre.

Maureen en bref :


  • Maureen AYITÉ, 
  • 34 ans,
  • D’origine Béninoise, ayant grandit en Côte d’Ivoire
  • Issue d’une famille plutôt modeste
  • Fondatrice des marques Nana Wax et Nana Home
  • En couple, sans enfants

Parcours scolaire :

  • Bac / Formation en langue des signes

L’esprit d’entrepreneuriat :

Depuis toute petite, Maureen a une âme de vendeuse, c’est presque innée et elle a bien su l’exploiter tout au long de son enfance, tant en milieu scolaire que dans son entourage. Tout ce qui lui tombe sous la main, Mauren les vends : accessoires de mode, vêtements, chaussures, souvenirs de vacances, etc. Cette fibre commerciale grandit en elle jusqu’à l’âge adulte où elle décide de développer un catalogue de vêtements via une page Facebook et des milliers de personnes vont la contacter pour acheter ses pièces. Quelques années plus tard, toujours en alliant études et commerce, elle se lance grâce à l’appui de sa maman, à la fabrication de ces modèles en imprimé wax, qu’elle va ensuite vendre à travers différents showrooms éphémères sur la place parisienne. Voyant l’engouement des clientes pour ses pièces uniques et originales, elle perçoit l’opportunité d’affaires et décide de la saisir.

Les débuts d’une longue aventure :

« J’aime le pagne de chez moi » est le nom que portais les créations de Maureen à sa genèse. Les clientes passaient leurs commandes à travers les réseaux sociaux et la créatrice les faisait livrer directement à domicile. Mais une clientèle plus affirmée se dessinait au fil du temps : les femmes africaines résidentes en Afrique. Les clientes du « pays » réclamaient les créations et plus précisément une clientèle assez aisée, puisque parmi elles se trouvaient des femmes de banquiers, de politiciens, etc. L’opportunité est là et Maureen décide de rentrer au Bénin pour ouvrir sa première boutique, puis s’en suivra une autre à Abidjan, Lomé, Dakar, etc. En 2022, telle un poulpe géant, le réseau des boutiques Nanawax compte six boutiques afin de satisfaire une clientèle toujours plus avide de ses produits. 

Nana Home :

Maureen est définitivement l’une des personnes les plus sages que l’Afrique ait connu dans la génération actuelle. Pour avoir autant le flair dans les affaires et savoir se diversifier grace à ses talents, il faut être fait d’une certaine roche. Aujourd’hui, l’entrepreneure se lance dans l’immobilier en construisant des appartements de haut standing qu’elle met en location saisonnière dans plusieurs villes africaines. Passionnée et multitâches, elle n’hésite pas à se mettre en tenue de chantier pour « re-taper » elle-même des appartements « délabrés » qu’elle transforme en véritable joyaux touristiques. Maureen est propriétaire de sept appartements, de deux villas et d’un Penthouse à Abidjan.

Les difficultés :

  • Rentrer en Afrique sans aucune expérience entrepreneuriale, mais une passion certaine.
  • S’arrimer à législation liées à l’utilisation des motifs africains
  • La condescendance et lenteur des acteurs locaux
  • Délivrer des produits de qualité sous des délais raisonnables

6 clés de réussites à retenir :

  • Savoir reconnaitre le potentiel d’une affaire et la saisir
  • Prendre des risques et tester ses idées
  • La résilience et le mindset
  • S’adapter aux réalités du terrain et travailler selon le contexte 
  • Apporter une réelle valeur sur le marché que l’on souhaite pénétrer 
  • Travailler avec les meilleurs fournisseurs pour assurer la qualité de ses produits 

Ce que l’on retient du parcours de Maureen Ayité :

10 ans sont passés depuis que la marque Nanawax a été créée. 10 ans durant lesquels la marque n’a cessé de croître, de se bonifier et d’améliorer la qualité de ses produits. 10 ans durant lesquels Maureen Ayité, elle-même, en a appris beaucoup sur l’entrepreneuriat et l’univers du business de la mode en Afrique. 

Elle rêvait de faire de Nanawax une grande marque de prêt-a-porter à l’image de Zara. Eh bien, elle est en passe de devenir le premier Zara africain. Le plus impressionnant dans son parcours est aussi son humilité et sa discrétion. Maureen ne donne que très peu d’interviews, n’apparaît que rarement dans les médias et événements. Son aventure entrepreneuriale tumultueuse, mais oh que inspirante et enrichissante, nous enseignes qu’entreprendre en Afrique n’est pas destiné à tout le monde, mais qu’il faut bien avoir un projet concret pour se lancer. Toutefois, elle est la preuve évidente qu’il est possible de se frayer un chemin dans cette jungle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici